•  

     

     

     

    Ce fut long, difficile et triste 

    De te révéler ma tendresse,

    La voix s'élance et puis résiste,

    Je ne sais vraiment pas comment

    J'ai pu t'avouer mon amour

    J'ai craint l'ombre et l'étonnement

    De ton bel oeil couleur du jour.

    Je t'ai porté cette nouvelle !

     Je t'ai tout dit ! 

    Je m'y résigne ;

    Et tout de même comme un cygne,

    Je mets ma tête sous mon aile ...



    « Le silenceL'Amour »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :