•  

     

     

     

    Il est tellement important de laisser certaines choses disparaître.
     
    De s’en défaire, de s’en libérer.
     
     
    Il faut comprendre que personne ne joue avec des cartes truquées.
     
     
    Parfois on gagne, parfois on perd.
     
    N’attendez pas que l’on vous rende quelque chose,
     
     
    n’attendez pas que l’on comprenne votre amour.
     
     
    Vous devez clore des cycles, non par fierté, par orgueil ou par incapacité,
     
    mais simplement parce que ce qui précède n’a plus sa place dans votre vie.
     
    Faites le ménage, secouez la poussière, fermez la porte, changez de disque.
     
    Cessez d’être ce que vous étiez et devenez ce que vous êtes. 
     
     
     
     Paulo Coelho
    « La femme mûre »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Mai à 09:56

    Hello,

    C'est vendredi deja
    Et voila voila voila
    Mon petit tour fidele
    Pour la fin de semaine belle
    Souhaiter en ces lieux
    Aux amis de blogs heureux


    2
    Lundi 31 Mai à 08:54

    Bonjour ma chère Marie,

    Joli poème accompagné d'une belle image.

    Passes une bonne journée et une agréable semaine 

    Gros bisous

    Florence

    3
    Lundi 31 Mai à 12:49

    Coucou marie, joli texte de Coelo que j'aime bien. Rester soi-même, c'est bien.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :