• L'ivresse

     

     

     

     

    Je ne suis plus ivre de toi !

    Je me sens restreinte et savante,

    Sans rêve, mais comprenant tout.

    Ta gentillesse décevante

    Me frappe mais à faibles coups

    Je sais ma force et je raisonne,

    Il me semble que mon amour

    Apporte un radieux secours

    A ta belle et triste personne.

    Mais lorsque que renaîtra l'été

    Avec ses souffles bleus et lisses,

    Quand la nature agitatrice

    Exigera la volupté,

    Ou le bonheur plus grand encore
    De dépasser ce brusque émoi,

    Quand les jours chauds, brillants, sonores,

    Prendront ton parti contre moi,
    Que ferai-je de mon courage

    A goûter cette heureuse mort,

    Qu'au chaud velours de ton visage

    J'aborde, je bois et je mords ? ...

     

     

     

     

    Anna de Brancovan

    « La femme mûre »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Juin à 17:42

    Coucou marie, jolie poème une jolie découverte. Bon dimanche enfin ce qu'il en reste Bisous.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 7 Juin à 11:20

    ivresse amoureuse, ivresse d'amour

    c'est a boire avec modération LOL

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :