•  

     

     

     

    Quand je l'ai rencontrée pour la première fois,

     j'ai ressenti, en la voyant, une étrange sensation.

    Ce ne fut point de l'étonnement, ni de l'admiration,

     ce ne fut point ce qu'on appelle le coup de foudre,

     mais un sentiment de bien-être délicieux,

    comme si on m'eût plongé dans un bain tiède.

    Ses gestes me séduisaient, sa voix me ravissait,

    toute sa personne me faisait un plaisir infini à regarder.

    Il me semblait aussi que je la connaissais depuis longtemps,

     que je l’avais vue déjà.

     Elle portait en elle quelque chose de mon esprit.

     Elle m'apparaissait comme une réponse à un appel jeté par mon âme,

     à cet appel vague et continu que nous poussons vers l'Espérance

    durant tout le cours de notre vie.

     

    Guy de Maupassant

    « L'ivresseLe violon noir »

  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Juin à 11:19

    Hello

    retour des courses d'avec les parents

    petit tour chez les amis

     

     

    merci de ce beau texte d'impression amoureuse de Guy De Maupassant

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :